Comment réaliser un effet de filé

Difficulté : 3 etoiles

Réaliser un effet de filé c’est la meilleure façon de mettre en valeur le mouvement de l’eau. L’effet de filé va transformer l’eau en un brouillard très graphique. l’effet de filé c’est aussi l’assurance de surprendre vos spectateurs qui regarderont vos photos en ce demandant : « mais comment il fait ? ». Le but de cet article étant pour le coup de répondre à cette question.

Objectifs

Comme évoqué en début d’article, le but de l’effet de filé c’est de transformer l’eau en un brouillard graphique. Pour cela il faut bien évidemment que l’eau soit en mouvement, comme par exemple sur une cascade ou bien au bord de la mer. Utiliser cette technique sur l’eau immobile d’un lac n’apportera rien de plus. L’utilisation judicieuse de cette technique permettra de mettre en valeur l’eau dans le paysage et ainsi réaliser de magnifiques photos qui ne manqueront pas de captiver le regard de vos spectateurs.

Ma méthode

La méthode pour réaliser un effet de filé est simple en soit mais nécessite un petit peu de matériel spécifique (ce qui lui a valu la notation 3 étoiles). Donc pour réussir un bon filé d’eau il vous faudra :

  • un trépied solide et stable,
  • un filtre gris neutre (minimum ND8 ou un filtre gris neutre variable) en choisissant un filtre de qualité certes coûteux mais qui n’altérera pas la qualité de vos photos,
  • une paire de bottes.

Question technique c’est simple, pour réaliser un bel effet de filé il faut augmenter au maximum le temps de pose. A partir de 1s les résultats commencent a être intéressants mais l’idéal étant d’obtenir un temps de pose de l’ordre de 4 à 8s. C’est le fait de laisser l’obturateur ouvert pendant de longues secondes qui va donner à l’eau ce côté vaporeux. En effet, pendant l’ouverture, le capteur va enregistrer tous les mouvements de l’eau qui vont donc se superposer et créer l’effet de filé.

Vous comprenez donc l’utilité du trépied : impossible de maintenir l’appareil immobile durant 4s ! Le trépied est obligatoire. Je rajoute solide et stable car pour réussir de belles photos il vous faudra parfois mettre le trépied dans le lit du ruisseau. Avec le courant, un trépied trop léger risque de vibrer ou de bouger (ce qui réduirait la qualité de vos clichés) ou pire encore, de tomber dans le ruisseau.

Vous comprenez maintenant aussi l’utilité des bottes : vous permettre de poser le trépied au meilleur endroit pour réaliser LA photo qui mettra le mieux en valeur le lieux. Cela vous permettra également d’atteindre ces zones que les photographes non amphibies n’atteignent pas et ainsi présenter le lieux avec une vue ou un angle nouveau.

Le filtre gris neutre dans tout ça ? Si vous avez bien suivi mon tuto sur les bases de l’exposition et celui sur le réglage de la vitesse vous devez avoir une petite idée. Pour commencer c’est quoi un filtre gris neutre ? C’est un disque de verre que vous venez visser devant votre objectif et qui comme son nom l’indique est gris voire carrément noir. Il agit comme une lunette de soleil pour objectif. Vous comprenez maintenant son utilité. Et oui, comment réduire la vitesse à 4s en plein milieu de l’après midi ? Même en réduisant les ISO et en fermant le diaphragme, ce qui est le réglage de base pour la photo de paysage, il est impossible de réduire suffisamment la vitesse. C’est le rôle du filtre gris neutre : son action va vous permettre d’obtenir le temps de pause nécessaire à la réalisation de l’effet de filé. Je vous conseille de choisir un filtre réglable dont on peut facilement régler l’assombrissement en tournant une bague, cela vous permettra de faire face à toutes les situations possibles.

Les résultats

Pour conclure cet article sur l’effet de filé, je vous propose quelques photos réalisées cet hiver en montagne.

effet de filé eauCanon EOS-1D Mark III (50mm, f/16, 6 sec, ISO100)
effet de filé cascadeCanon EOS-1D Mark III (50mm, f/16, 3.2 sec, ISO100)
effet de filé photoCanon EOS-1D Mark III (50mm, f/16, 4 sec, ISO50)
effet de filé eau geléeCanon EOS-1D Mark III (50mm, f/14, 4 sec, ISO50)
photo effet de filéCanon EOS-1D Mark III (50mm, f/10, 1/3 sec, ISO50)
Pour cette dernière photo vous pouvez constater l’effet d’une vitesse un peu rapide, l’eau présente un aspect plus classique que sur les photos précédentes.

Voilà cet article touche à sa fin, si vous avez des questions n’hésitez à les laisser en commentaire. Pensez à vous inscrire à la newsletter pour ne rien rater de l’actualité du blog.

A bientôt sur photo-sauvage.fr

Mathieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *