Diaphragme et ouverture : influence et utilisation.

Pour continuer la série de tutos dédiés aux bases techniques de la photographie, je vais vous expliquer dans cet article les effets du diaphragme et comment les utiliser  dans vos photos en fonction du but recherché. Pour mémoire vous pouvez consulter le tuto sur l’exposition et le tuto sur la vitesse d’obturation.

Vocabulaire.

Pour commencer, quelques explications de vocabulaire :

Le diaphragme est un dispositif mécanique qui permet de réduire l’ouverture de l’objectif grâce à une jeu de lamelles qui s’ouvrent plus ou moins. Sur les objectifs modernes, le diaphragme est ouvert en grand pour la visée et se referme au moment de la prise de vue, ce qui permet d’avoir une visée la plus lumineuse possible.

L’ouverture désigne le rapport entre la focale et le diamètre de l’ouverture du diaphragme, c’est la valeur notée à coté de la focale sur l’objectif (par exemple 1:1.8 ou f/1.8). Pour les zooms, l’objectif comporte généralement deux indications pour l’ouverture, une pour la focale mini et l’autre pour la focale maxi. Notons que de passer de f/2 a f/2.8 réduit la lumière reçue par le capteur de moitié.

Voici deux photos d’un objectif de 50 mm ouverture maxi f/1.8. La première avec le diaphragme entièrement ouvert, la seconde avec le diaphragme fermé au maximum.

diaphragme ouverture maxiCanon EOS-1D Mark III (50mm, f/3.5, 1/3 sec, ISO320)

diaphragme ouverture miniCanon EOS-1D Mark III (50mm, f/3.5, 1/2 sec, ISO320)

Quel est l’effet du diaphragme sur la photo?

Comme je vous l’expliquais dans la partie consacrée aux bases de l’exposition, le diaphragme représente un peu le robinet de votre appareil photo, il permet de doser la quantité de lumière arrivant sur le capteur.

Fermer le diaphragme permet de réduire la vitesse d’obturation mais ce n’est pas le seul effet de ce composant. Le diaphragme permet de gérer la profondeur de champs, c’est-à-dire la zone nette se trouvant devant et derrière le plan de netteté réglé par l’auto-focus.

Pour vous permettre de comprendre le rapport entre le diaphragme et la profondeur de champs je vous propose les 3 photos suivantes. Pour ces photos j’ai seulement fermé le diaphragme de plus en plus. Notez l’évolution du temps de pose et de la profondeur de champs entre chaque photo (la première a un temps de pose de 1/6s).

diaphragme ouverture 1.8 diaphragme ouverture 5.6Canon EOS-1D Mark III (50mm, f/5.6, 1.3 sec, ISO320)

diaphragme ouverture 16Canon EOS-1D Mark III (50mm, f/16, 10 sec, ISO320)

Comme vous pouvez le constater, le diaphragme a une importance capitale sur le résultat final de votre photo.

Fermer le diaphragme permet également d’améliorer le piqué de vos photos et de le rendre homogène sur l’ensemble de la prise de vue. Seuls les objectifs très haut de gamme délivrent des photos superbes à pleine ouverture.

Utilisation en photo nature.

Le diaphragme est très utile car il nous autorise à montrer plus ou moins de choses en nous permettant de flouter l’avant et l’arrière-plan.

Pour mettre en valeur votre sujet, par exemple pour un portrait, pas d’hésitation il faut ouvrir au maximum des capacités de l’objectif (en fonction de la perte de piqué à pleine ouverture).

Idem si vous voulez isoler votre sujet dans un environnement peu esthétique ou pour masquer un élément de l’arrière-plan disgracieux, vous pouvez ouvrir le diaphragme.

Pour la photo de paysage, le principe est inversé puisque dans ce cas là, nous souhaitons montrer le maximum de détails du plus proche au plus lointain, donc il faut fermer le diaphragme au minimum vers f/11.

A bientôt sur photo-sauvage.fr

Mathieu.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *