Mangeoire, passereaux et photos : tiercé gagnant !

Vous l’avez constaté comme moi, l’hiver est là. Super, c’est le moment de sortir la mangeoire pour réaliser facilement de superbes photos de passereaux. Les photos à la mangeoire sont faciles à réaliser mais demandent de respecter certaines règles pour à la fois faire de belles photos mais surtout ne pas mettre en danger nos charmants passereaux. Allez, je vous emmène à la découverte de ces points importants. Après la lecture de cet article, plus d’excuses pour ne pas faire de photos cet hiver.

Pourquoi et comment nourir les passereaux à la mangeoire ?

Pourquoi ? Pour deux raisons :

  • la première est purement photographique, car nourrir les passereaux avec une mangeoire permet de réaliser assez facilement de jolies photos pour un investissement temps / argent assez faible.
  • la seconde est plus « écolo » car elle aide les passereaux à passer l’hiver. En effet, certains oiseaux peuvent rencontrer de difficultés à se nourrir en hiver et le fait de trouver de la nourriture facilement leur est d’un grand secours.

Comment ? C’est très simple, il suffit de construire (ou acheter si vous n’êtes pas bricoleur) une mangeoire (un site avec des plans de mangeoire) et de l’alimenter en graines. Les graines préférées des oiseaux sont les graines de tournesol. Elles sont très faciles à se procurer. Si vous habitez à la campagne, il suffit de vous rendre dans un silo. Vous y trouverez les graines de tournesol pour un prix dérisoire. Les oiseaux sont également friands de graines de cacahouètes, soit entières avec la coque ou bien décortiquées (surtout pas de graines grillées salées bien sûr !)

Maintenant, un grand ATTENTION : ne jamais arrêter de nourrir les oiseaux brusquement !

Si vous commencez à les nourrir, il faut continuer jusqu’à la fin de l’hiver. Comme expliqué plus haut, les oiseaux sont en difficulté pendant la période hivernale. Si vous stoppez brusquement de les nourrir, ils vont faire le déplacement jusqu’à votre mangeoire (vide) pour rien et l’energie dépensée inutilement pourra leur être fatale. Alors s’il vous plaît, si vous commencez à les nourrir, faites-le jusqu’à la fin de l’hiver !

Préparer la mangeoire à passereaux pour la photo

Comme je l’ai expliqué dans l’article sur comment débuter en photo d’oiseau à la mangeoire, le but de l’exercice est ici de photographier les oiseaux sans montrer la mangeoire. Pour moi, la technique qui marche le mieux est de fixer le perchoir directement sous la mangeoire. Ainsi le perchoir est utilisé par les oiseaux comme point d’arrêt en attendant que la place dans la mangeoire se libère. Ce qui vous laisse le temps de lui tirer le portrait.

Quand vous préparez votre installation, pensez bien à deux points capitaux, comme toujours en affût :

  1. la qualité de l’arrière plan : il doit être assez éloigné du perchoir (minimum 4 ou 5 mètres) et, à mon goût, représentant un fond uni ou un fond avec de légères colorations. Il faut surtout bien veiller à ce qu’il soit le plus loin possible de la mangeoire, sinon les détails ressortiront et rendront la photo plus « brouillon ».
  2. l’orientation par rapport au soleil : là, tout dépend de ce que  vous recherchez et de l’heure à laquelle vous viendrez faire les photos. Si vous souhaitez faire des photos en contre jour le matin, par exemple, il faut que votre objectif pointe en direction de l’est. une orientation SUD->NORD vous garantira une exposition agréable toute la journée.

Voilà en photo mon installation pour cet hiver :

passereaux mangeoire photoCanon EOS-1D Mark III (50mm, f/2.8, 1/400 sec, ISO400)

Autres conseils pour réussir ses photos de passereaux à la mangeoire

Pour finir ce rapide article, je vous renvoie vers 2 articles du blog qui traitent également de ce sujet et qui j’en suis sûr vous passionneront :

  1. Un article qui vous donnera mes conseils sur les réglages et la prise de vue.
  2. Un article making off où vous pourrez découvir mon installation d’un hiver précédent qui m’a permis de réaliser de nombreuses et jolies photos de passereaux.

Pour vous convaincre que l’aventure vaut le coup d’etre tentée (pour le côté photo bien sûr car le côté écolo c’est inutile j’espère), voici deux photos réalisées sur la mangeoire que je viens de vous présenter. Je vous laisse juger.

passereaux à la mangeoireCanon EOS-1D Mark III (223mm, f/5, 1/200 sec, ISO1000)
photo mangeoire passereauxCanon EOS-1D Mark III (193mm, f/5, 1/200 sec, ISO1600)
Si cet article vous a plû, alors commentez, partagez sur les réseaux sociaux, dites-le moi, faites du bruit quoi !

A bientôt sur photo-sauvage.fr

Mathieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *