Pourquoi j’ai choisi ACDSee Pro

Bonjour, aujourd’hui j’ai choisi de vous expliquer pourquoi j’ai choisi ACDSee Pro pour le traitement de mes photos. Vous ne connaisez peut être pas ce logiciel et cet article est une bonne occasion de le découvrir. Bien entendu, je n’ai aucune relation commerciale avec la société ACD.

Dpp de Canon.

Avant d’utiliser le logiciel ACDSee Pro, j’utilisai dpp le logiciel Canon fourni avec les reflex de la marque et je dois avouer qu’il a de nombreux atouts à mon goût.

  1. il est gratuit est ça c’est vraiment interesant.
  2. il est fourni par Canon donc pleinement adapté à leurs produits.
  3. il est simple, presque toutes les options utiles aux developpement de vos RAW sont sur un seul onglet. Je trouve ça super quand on débute en traitement, on ne passe pas des heures à chercher des outils au milieu de menu à ralonge.
  4. je trouve l’outil de vérification rapide super pratique : je rentre de sortie, je visualise les photos, toutes les loupées recoivent la note 5 celles vraiment réussi 1, pour finir je selectionne toutes celles notées 5 (y en beaucoup 🙂 )et hop à la poubelle sans regret.

Je sents que vous comencez à vous demander :

Mais alors pouquoi changer?

La première chose qui m’a manqué dans Dpp c’est le manque d’organisation. En effet impossible d’attribuer une catégorie aux photos et donc impossible d’effectuer des recherches. Dès que le nombre de photos augmente cela commence à être pénalisant.

Ensuite le champs d »action se « limite » au traitement du RAW donc il vous founit un jpeg ou un tiff. Parfait pour un tirage papier mais pour une utilisation web des images c’est pas le top. Obligation de repasser par un autre logiciel pour ajouter un cadre et une signature par exemple. Et ça c’est vraiment pénible.

Je me suis donc décidé à changer de logiciel. Pour résumer je cherchais un logiciel ayant les fonctionnalités suivantes :

  1. gestion des photos dans une base de données afin de pouvoir organiser et faire des requétes.
  2. integration d’un module developpement convivial et performant prenant en charge mes reflex Canon.
  3. integration d’un module de « finition » permettant de finaliser les images à destination du web.

Dernière condition : avoir un coût réduit car hors de question d’utiliser un logiciel piraté.

Une fois le cahier des charges établi je me suis mis à la recherche du soft idéal.

Et le vainqueur est :

Ma quête de ce logiciel a commencé du coté de linux avec des solutions tournant sur ubuntu. Certains logiciels étaient intéressants comme DIGIKAM. Celui-ci avait tous les critères recherchés mais je trouvais le rendu des couleurs vraiment pas terrible par rapport Dpp. Pour l’importation de mes fichiers RAW j’ai découvert FSPOT qui permet de ranger les images automatiquement dans des répetoires correspondant au date de prise de vues sous la forme année/mois/jour. J’ai trouvé ça vraiment super, c’est donc devenu un de mes critères de recherche.

J’ai fini par abandonner mes recherches du coté de linux. Adobe a sortie la version 4 de lightroom en divisant son prix par deux. Cette diminution le rendait plus ou moins acceptable en terme de budget, j’ai donc téléchargé la version de démo. Aprés une heure de téléchargement je me rends compte que cette version n’est pas utilisable sous XP et là, grosse déception. Impossible pour moi de changer d’OS cela ferait grimper l’addition un peu trop haut et de toutes façon je n’avais pas envie de quitter mon vieux XP 🙂 .

C’est en cherchant un logiciel de catalogage que je suis tombé sur ACDSee Pro. J’ai téléchargé la version 5 pour un essai de 1 mois et je dois dire que je suis tombé sous le charme. Ce logiciel, il correspont en tous points à ce que je recherchais (y compris pour la gestion des fichiers) et tous ça pour un prix modique de l’ordre de 80 €.

Et voila vous savez maintenant le pourquoi du comment j’utilise ce logiciel et pas un autre. Dans un prochain article je vous presenterais rapidement ce logiciel avec un arperçu rapide de ces fonctions principales.

A bientôt sur photo-sauvage.fr

Mathieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *